Le numérique cherche à lutter contre sa propre pollution